09/07/2008

Philodendron Monstera ou à feuilles incises

 

 Logo Toxique_AnimationPhilodendron Monstera ou à feuilles incises
 renards (19) Rony



 

 

Nom latin : Monstera deliciosa

 

Origine :

  • Vient du grec phileo, 'aimer', et .dendron, 'arbre'.
  • La plupart des espèces proviennent d'Amérique centrale.

 

Famille : Aracées

 1
 2

 

 

Partie toxique : Tout

 

Principe actif toxique  : Acide oxalique, oxalate de calcium

 

Degré de toxicité : Moyen  

 

Animaux sensibles :  

  • Chiens,
  • Chats,
  • Tortue terrestre
  • Oiseaux (très sensibles)

 

Symptômes :

 

Système digestif :

  • Diarrhée,
  • Vomissements, salivation,
  • Difficultés à déglutir,
  • Saignements

Voies respiratoires :
  • Dyspnée -
  • Difficultés respiratoires,
  • Le rythme et la profondeur de la respiration sont perturbés

Organes internes
  • Saignements de la matrice
  • Saignements des gencives
 

Les philodendrons appartiennent à un genre très vaste et très diversifié.

Ce sont surtout des plantes grimpantes au feuillage coriace. Dans leur milieu naturel, elles grimpent le long des troncs et des branches d'arbres au moyen de racines aériennes qui se forment à chaque noeud sur les tiges. Ces racines s'accrochent à l'écorce souvent détrempée et apportent en outre à la plante certains éléments nutritifs. Toutefois, c'est surtout dans le sol que le philodendron trouve sa principale nourriture.

Quelques espèces sont érigées et portent des feuilles disposées en rosettes sur des tiges trapues.

Les feuilles des philodendrons varient selon les espèces.

Elles peuvent être cordiformes, lancéolées, sagittées ou spatulées.

Les marges en sont lisses, légèrement dentées ou si profondément lobées que la feuille semble divisée en folioles.

Le feuillage de certaines espèces change complètement avec l'âge.

Il faut tenir compte de cette particularité lors de l'acquisition d'un jeune philodendron.

Le limbe des feuilles est généralement d'un beau vert brillant, parfois teinté de rouge au revers et dans certains cas, en surface également.

Les philodendrons ont une durée de vie très longue. Il arrive qu'après 4 ou 5 ans, ils deviennent trop envahissants ou prennent un aspect très désordonné.  

Les philodendrons ne fleurissent que très rarement en appartement.

Les fleurs sont d'ailleurs sans grande beauté et ne peuvent apparaître que sur des plantes très âgées. L

es sujets grimpants fleurissent plus facilement en intérieur que les plantes buissonnantes.

Les fleurs sont typiquement aroïdées, avec spathe et spadice.  

 

 

3

Parasites :

 

  • Les cochenilles farineuses ou à bouclier s'implantent parfois à l'aisselle des feuilles ou au revers, et sur les jeunes feuilles quand elles ne sont pas encore déployées. Éliminez-les à l'aide d'un coton-tige imbibé d'alcool à brûler ou d'alcool dénaturé. En cas d'attaque sévère, utilisez un insecticide systémique.

 

  • Les araignées rouges attaquent parfois la plante quand l'air est chaud et trop sec. La croissance est ralentie et on observe un voile argenté au revers des feuilles. Appliquez un acaricide et effectuez des bassinages réguliers pour décourager ces acariens. Éliminez les feuilles trop abîmées.  
 

Soins de la plante

 

Le philodendron pousse mieux quand il est placé à une lumière vive tamisée. Il faut lui éviter le soleil direct. Beaucoup d'espèces survivent avec un éclairage médiocre, mais les tiges peuvent être grêles et les feuilles clairsemées et de couleur fade.

Les philodendrons représentent généralement un groupe de plantes parmi les plus faciles à cultiver chez soi et résistent à un certain manque de soins. Ils seront toutefois plus beaux s'ils bénéficient de bonnes conditions de culture. Originaires de forêts tropicales humides, ils apprécient une bonne humidité de l'air et des bassinages réguliers. Les larges feuilles sont essuyées à l'aide d'une éponge humide en étant soutenues pendant l'opération. Attention aux jeunes feuilles qui sont très fragiles.

Les racines aériennes participent à la bonne santé de la plante. On peut en éliminer quelques-unes parmi les plus gênantes mais il faut en laisser le maximum sur la plante. On incite ces racines à s'accrocher d'elles-mêmes au support moussu quand il y en a un. Pour cela, il faut l'humidifier régulièrement, les racines ne s'agrippant pas à une surface sèche. Il est nécessaire de vaporiser le sphaigne au moins une fois par jour. Lors du choix du support moussu, prenez en compte la taille qu'atteindra la plante avec les années. S'il se révélait trop court, il serait très difficile voire impossible de le remplacer.

Les racines aériennes peuvent également être réunies en faisceau et dirigées vers le sol où elles s'enracineront.

Les températures habituelles d'une pièce d'habitation conviennent toute l'année. Ces plantes ne tolèrent pas de températures inférieures à 12°C.

Les arrosages doivent être modérés. Mouillez bien le mélange à chaque arrosage, mais laissez sécher le compost en surface, sur environ 1 cm entre chaque apport. Durant la courte période de repos en plein coeur de l'hiver, diminuez les arrosages de manière à empêcher simplement le mélange de se dessécher complètement

Effectuez un apport d'engrais ordinaire liquide tous les quinze jours en période de croissance.

Utilisez un mélange fertile à parts égales de terreau et de terreau de feuilles ou de tourbe grossière. Le rempotage peur se faire à n'importe quel moment de l'année sauf durant la courte période de repos hivernal, dès que les racines remplissent tout le pot. Quand la plante loge dans un pot de 25 à 30 cm, renouvelez simplement le mélange en surface tous les printemps.

Les philodendrons à port buissonnant ont besoin d'une bonne stabilité. Il est préférable de les cultiver en petits bacs de 30 à 38 cm de diamètre, plus solides et moins hauts que des pots ordinaires.

 

 

Quand les plantes deviennent de l'art abstrait 

ALTGalleryBanner

 

 

 6
 7

 

Les commentaires sont fermés.