04/08/2008

Aconit

Aconit

ACONITUM sp.

Aconit Loup

A. VULPARIA Rchb.

Aconit Napel

A. NAPELLUS L.

Char de Vénus

Angiosperme Dicotylédone Renonculacées

Caractéristiques

Sept à huit espèces en France. Toutes toxiques.

A. NAPELLUS. Plante vivace, atteignant 1,50 m. Racine en forme de navet noir

(nappellus, de napus = rave). Feuilles à longs pétioles, en éventail, découpées en

5 segments eux mêmes redécoupés en fines lanières. Enflorescence bleue en

grappe au bout de la tige principale. 5 sépales pétaloïdes, le supérieur en forme

 de casque, 2 pétales normaux et 3 avortés. Nombreuses étamines. 5 follicules

contiennent de nombreuses graines brillantes.

A. VULPARIA. Feuilles moins divisées que la précédente (5 à 7 lobes).

Fleurs jaunes, casque en tube cylindrique ou conique.

Molécules porteuses de la toxicité

Alcaloïdes diterpéniques (0,5 à 1,5% de la masse de la racine). Le principal est l'aconitine.

Teintures utilisées contre les névralgies faciales (risques très graves avec les surdosages).

Troubles possibles

Plante redoutable, l'une des plus dangereuse de la flore de France. Toute la plante

est vénéneuse par ses alcaloïdes. 2 à 3 g de racine = MORTELLE. Confection de

bouquets dangereuse, risque de porter à la bouche :
- engourdissement des muqueuses ;
- troubles de l'équilibre ;
- dépression cardiaque.

Biotope

Bois, rocailles. Assez rares. 300 à 2300 m.

aconit

09:24 Écrit par nays dans Nays | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature, plante, toxique

Les commentaires sont fermés.