21/09/2008

La Grande Ciguë

 

 Logo Toxique_AnimationLa Grande Ciguë  
 renards (19) Rony



 

Famille : Umbelliferae, Apiacées

Nom Latin ou Scientifique : Conium maculatum L

Origine du nom : Le terme maculatum est dû aux taches que l'on observe sur la tige.

Nom Francais : Grande ciguë; Ciguë tachetée; Ciguë officinale

Nom Néerlandais : Gevlekte scheerling

Nom Anglais : Poison hemlok

Nom Allemand : Geflekter Schierling

 

 

_____4

 

 

 

Cycle :

  • Plante bisannuelle.
  • Floraison de juin à août
 

Habitat:

Assez fréquente dans les terrains incultes et les fossés, s'élève jusqu'à 1500 m.

 

 

 

 

 

_____4

 

Description :

  • Plante herbacée atteignant 2 m.
  • Racine fusiforme blanche épaisse.
  • Tige cylindrique creuse, rameuse, vert clair avec des marques rougeâtres.
  • Feuilles basales engainantes, vertes dessus, claires dessous.
  • Nombreuses fleurs blanches en ombelles par 10 ou 20.
  • Odeur fétide de souris

Grand plante bisannuelle de 80 cm à 2 m, glabre, à port d'ombellifère, dégageant au froissement une odeur désagréable, vivant en colonie.

La tige est dressée, robuste, creuse, striée, un peu glauque, tachée de pourpre dans sa partie inférieure, très rameuse.

Les feuilles sont grandes à la base, munies d'un long pétiole taché de pourpre vers le bas.

Elles sont 3-5 fois complètement divisées en segments plus ou moins triangulaires, eux-mêmes lobés et dentés.

Les fleurs sont petites, blanches, réunies en ombelles terminales de petites taille à 10-20 rayons inégaux.

Les involucres ont 3 à 5 bractées courtes et renversées. La floraison à lieu de juin à août.

Les fruits sont petits, presque globuleux, et à 10 côtés saillants ondulées.

La partie souterraine est une racine pivotante développée.

 

 

 

Localisation :
On trouve la Grande Ciguë sur le bord des chemins et dans les décombres, dans presque toute la France et toute l'Europe.

 

Confusions possibles :
Avec divers ombellifères comestibles ou non. Le fait que la ciguë est glabre la différencie de la carotte (Daucus carota) et de la berce (Heracleum sphondylium); ses tâches pourpres la distinguent de l'angélique (Angelica sylvestris) qui est soit verte, soit pourpre, mais sans tâches; ses pétioles n'ont pas le caractère anguleux de l'égopode (Ægopodium podagraria), et ses feuilles sont bien trop découpées. De plus, son odeur désagréable devrait suffire à la faire rejeter.

 

Composition :
La ciguë renferme plusieurs alcaloïdes toxiques, en particulier la coniine (jusqu'à 3,5%) et la conicéine, dont l'action est proche de celle de la nicotine.

 

_____4

 

 

 

Toxicité : Elle est très toxique


Les Grecs préparaient avec ses fruits le poison bu par Socrate, condamné à mort.

La ciguë est connue pour être vénéneuse.

Elle provoque des troubles nerveux et respiratoires pouvant aboutir à la mort par paralysie du diaphragme.

La toxicité de la plante varie suivant la partie considérée (la racine est moins toxique que la tige et les feuilles), la saison (les fruits sont particulièrement toxiques juste avant maturité), et le lieu où elle pousse (la ciguë serait plus virulente dans le midi qu'au nord).

La quantité mortelle de ciguë pour l'homme est de 6 grammes.

 

Symptômes :


La symptomatologie apparaît ½ à 1 heure après l'ingestion. Les symptômes sont des vertiges intenses, céphalées, stupeur, troubles digestifs, refroidissement des extrémités, pâleur de la face, yeux exorbitées, convulsions, tremblements musculaires puis syndrome paralytique ascendant (paralysie qui gagne tout le corps pour aboutir à une tétanisation complète), ophtalmoplégie, insuffisance circulatoire, anoxie.

Durant toutes ces phases, l'intelligence n'est pas affectée. Le décès survient en 1 à 6 heures.

L'autopsie peut révéler un oedème du poumon.

 

 

 

Propriétés médicinales :

Elle fut utilisée comme antispasmodique et narcotique.

Elle est actuellement moins utilisée à la suite de nombreux empoisonnements dus à un alcaloïde, la conicine.

A une action paralysante du système neuro-musculaire.
Sert toutefois dans des préparations homéopathiques.

La ciguë a parfois été utilisée comme analgésique, antispasmodique; et anaphrodisiaque.

En usage externe, on en faisait des cataplasmes sédatifs, en particulier pour les douleurs cancereuses.

   

 

10:26 Écrit par Rony dans Rony | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

bonjour rony y vaut mieux pas y toucher et il y en a beaucoup le long des chemins
biz
belle journée dans la brume

Écrit par : nays | 22/09/2008

Répondre à ce commentaire

trop bien tu ma vrément aidé pour mon éxpo merci mon pote

Écrit par : saeb | 24/11/2008

Répondre à ce commentaire

Interressant le site, j'ai trouvé ce que je cherchais. Cvependant, j'ai tout fait pour tuer le cabot.Pas capable.

Écrit par : S'pion | 25/05/2009

Répondre à ce commentaire

mon chien en a mangé en grosse quantité et aprés avoir convulsé pendent trois jour il est en forme

Écrit par : thomas | 05/09/2009

Répondre à ce commentaire

Bravo pour votre site Bravo pour votre site

Écrit par : Petitpere | 26/10/2009

Répondre à ce commentaire

Merci Bravo pour votre site et Merci

Écrit par : Petitpere | 26/10/2009

Répondre à ce commentaire

Question cigue Nous avons une plante qui ressemble beaucoup, mais les fleurs sont en quatre ou cinq pétales, les cinq ont une grande en bas, deux moyennes sur les côtés et deux petites en haut de la fleur. Et elle ne semble pas avoir d'odeur. feuilles identiques. est-ce une cigue ? Merci, site très agréable.

Écrit par : Langlois | 02/05/2010

Répondre à ce commentaire

Non ce n'est pas une cigue,mais il faut pas la toucher pour autant .:-)

Écrit par : layla | 12/02/2012

bonjour, cette plante est elle seulement mortelle pour l'homme, visiblement elle semble sans danger pour les chiens?
merci si quelqu'un a une réponse

Écrit par : WEBER | 15/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

J'ai eu l'occasion il y a quelques années en voulant faire une farce à un ami, de cueillir cette plante et lui offrir.
Malheur à moi, dans la voiture (demi heure de trajet apres la coupe), espace confiné une odeur lourde et saoulante me poursuivait. Voulant faire ma farce , mon ami m'a hurlé dessus en fuyant que cette plante était comme du poison. Effectivement j'ai eu pendant pres d'une heure un calvaire de sensation, boule a la gorge, envie de vomir , odeur persécutante, impossible de reste en place, enfin bref.... aujourd'hui, je sais ce que c'est, grace à vous.

Mon ami polonais me disait que les russes donnaient cette plante aux vaches afin quelles produisent ++ de lait. (je ne sais pas s'il parlait de la qualité également). Il m'avait signalé qu'ils en avaient planté a foison dans les campagnes et champs de pologne car l'alimentation des animaux domestiques etait restreints.

voila....désolé pour les fautes...

Romu

Écrit par : roro | 17/05/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.