23/11/2008

INTOXICATIONS

 

Les intoxications peuvent survenir le plus souvent par ingestion directe de la plante, soit par consommation de foin contaminé par des végétaux toxiques. Dans ce dernier cas, les intoxications évoluent plutôt sur un mode chronique, par consommation répétée de foin contenant une proportion assez forte de végétaux toxiques.
La plante la plus toxique est l'if. L'intoxication par l'if,
( à l'époque de la traction hippomobile, «maladie du cheval de corbillard» en raison de la présence fréquente des ifs dans les cimetières, ne se traduit généralement par aucun signe avant-coureur ; le cheval meurt brutalement, dans les minutes qui suivent l'ingestion des rameaux de cet arbuste ). Toutes les parties de la plante sont toxiques. On constate que les intoxications surviennent plus volontiers en automne et en hiver. La dose mortelle est de 0,5 à 2 g par kg (soit, pour un cheval de 500 kg, 250 g à 1 kg).

Les plantes qui provoquent des symptômes digestifs sont les suivantes : genévrier sabine, thuya, glands du chêne, phytolaque, cytise aubour, daphné, grande ciguë, laurier-rose, séneçon de Jacob, aconit, mercuriale, ricin, fusain, bourdaine, potentille, moutarde, ravenelle, roquette des vignes, troène et gui. Dans la plupart des cas, c'est le feuillage qui est toxique, sauf pour l'aconit (racine), le daphné (écorce) et le chêne (fruit).

Les plantes qui occasionnent des symptômes nerveux sont les suivantes : prêle, ivraie, aristoloche, buis, gesse, robinier (faux acacia), lupin, ciguë aquatique, belladone, jusquiame et datura. La encore, c'est le feuillage qui est toxique, sauf pour le robinier (écorce) et la ciguë (tubercules).

Les plantes qui provoquent des symptômes cutanés (photosensibilisation) sont les suivantes : sarrasin millepertuis, vesce, le trèfle hybride et le trèfle blanc en cas de consommation exclusive. La farine de sarrasin n'est pas toxique. La partie toxique de ces plantes est la partie aérienne, c'est-à-dire les tiges, les fleurs et les feuilles. Ces plantes entraînent des lésions chez les chevaux à robe claire et surtout dans les zones «blanches » (balzanes, en-tête, etc.). Les symptômes cutanés peuvent être associés à des symptômes digestifs et parfois nerveux. La première des choses à faire pour ce type d'intoxications est de mettre le cheval à l'ombre.

Les plantes qui provoquent des symptômes cardiaques sont la digitale et le lierre terrestre, par leur partie aérienne. Lors d'intoxication par ces plantes, il convient en tout premier lieu de laisser le cheval dans un calme absolu et de ne pas lui imposer de se déplacer.

Dans la majorité des cas, le traitement de ces intoxications est purement symptomatique. Il n'existe pas d'antidote spécifique. Quelques exceptions sont cependant à noter, comme l'administration de vitamine B1 lors d'intoxication par la prêle, par exemple.
Dans tous les cas, il convient également de modifier le régime alimentaire. Ces intoxications ne sont pas toujours mortelles, fort heureusement. Néanmoins, l'intervention du vétérinaire est habituellement nécessaire.
Un autre cas de figure doit aussi être envisagé : on connaît depuis une dizaine d'années une maladie dénommée "maladie de l'herbe", ou "grass sickness", qui survient sans cause apparente, chez des chevaux à l'herbe et se traduit par des coliques sourdes (sans crise extrême) évoluant le plus souvent vers la mort. À l'heure actuelle, les mécanismes de cette "intoxication" ne sont pas élucidés. Enfin, il faut parfois se méfier des aliments eux-mêmes ! ln effet, les aliments très énergétiques (granulés, blé, orge, avoine...), s'ils sont consommés goulûment et en quantité excessive, peuvent avoir des effets néfastes, parfois mortels.

 

LES DIFFÉRENTES PLANTES TOXIQUES

Les plantes que l'ont peut trouver dans les jardins

 

les_pl15
Le Thuya 
Il provoque des gastro-entérites
les_pl16
Le Laurier-rose 
Il provoque des troubles digestifs, respiratoires et nerveux.
les_pl17
L'If 
Plante la plus toxique, 200g peut tuer un cheval
les_pl18
Le Cytise 
Provoque des sudations et vomissements.
les_pl19
Le Cyprès 
Provoque une intoxication comme l'if mais moins grave
.
Les plantes que l'ont trouvent en foret..

 

les_pl20
Le Chêne Pédonculé 
Le gland du chêne ne rend malade que s'il est consommé en grande quantité.
les_pl21
Le Troène 
Provoque des troubles digestifs
les_pl22
La Digitale 
Très dangereuse, elle peut déclencher des troubles du cœur et du système digestif chez le cheval.
les_pl23
Le Robinier 
L'écorce de cet arbre déclenche des coliques mortelles à partir de 150 grammes
les_pl24
Le Prêle 
Provoque des troubles nerveux.
les_pl25
La Moutarde "
Provoque des troubles digestifs
les_pl26
Le Séneçon 
Il provoque des troubles du foie et des symptômes nerveux
les_pl27
L'Aconit 
Provoque des troubles digestifs
les_pl28
La Ciguë 
Très toxique, 800 grammes de feuilles de ciguë suffisent à tuer un cheval

18:04 Écrit par ren dans Renée | Lien permanent | Commentaires (0)